Rechercher sur le Site

Grève le 29 juin concernant les CP à 12 en REP + et la fermeture des postes « plus de maîtres que de classe »
Publié le 24 juin 2017 | snudi FO 31

Grève le 29 juin

le jour de la réunion des directeurs des écoles REP+ du département.

L’IA veut mettre en place la réforme des CP à 12 en REP+ dès la rentrée prochaine dans la précipitation et sans prendre le temps de la réflexion et de la concertation. Pour ce faire, il doit ouvrir entre 26 et 28 CP. Il a donc décidé de fermer 22,5 postes PDMQDC (Plus De Maîtres Que De Classes) en REP+, de les transformer en postes « CP REP+ » et de créer 6 postes en complément. En tout, c’est 35,5 postes (PDMQDC et adjoints) que l’IA décide de fermer en juin.

Au total 36 collègues se retrouvent sans poste du jour au lendemain, sans la moindre information et sans avoir pu participer au mouvement principal. Ce fait du prince est inacceptable !

PDF - 351 ko
Demande d’audience en urgence CP à 12 en REP + et PDMQDC

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Nous avons pris connaissance lors du CTSD et du CDEN de vos décisions concernant la fermeture des postes de « plus de maîtres que de classes » de REP + et de les redéployer pour permettre l’ouverture des CP à 12 en REP +. Nous avons exprimé notre désaccord avec ces décisions et avons rappelé qu’à notre connaissance, notre département est le seul à avoir agi avec une telle précipitation.

En effet, si nous partageons l’idée que la baisse des effectifs dans les classes est un des axes majeurs de l’amélioration des conditions de travail des enseignants, nous considérons que ces baisses d’effectifs doivent pouvoir être obtenues dans toutes les classes, y compris hors éducation prioritaire. De plus, nous constatons, qu’à ce stade, aucun poste budgétaire n’a été débloqué au niveau national, ce qui ne peut conduire qu’à détourner des moyens déjà insuffisants pour notre département.

Pour le SNUDI FO, la création de CP à 12 en REP + ne peut se faire à moyen constant en «  réquisitionnant  » des collègues déjà nommés sur d’autres postes, remettant ainsi en cause leurs garanties statutaires d’affectation sur un poste. La suppression des postes de 22 collègues «  plus de maîtres que de classes  » du jour au lendemain et après la première phase du mouvement empêche de fait les collègues de postuler sur un poste équivalent avec les priorités prévues dans le cadre d’une mesure de carte scolaire. Le SNUDI FO n’accepte pas une telle remise en cause des garanties statutaire de ces personnels.

De plus, nous relevons que cette mesure va poser dans de nombreuses écoles des problèmes de locaux. En effet, si les écoles ne disposent pas de salles de classe supplémentaires, ces nouvelles classes prendront place dans les autres salles disponibles (informatique, BCD, les salles des maîtres, les salles des RASED,…) ou dans des structures mobiles type Algéco. La commune de Toulouse proposerait même de poser des cloisons dans les classes de CP pour les dédoubler. De telles dégradations des conditions de travail sont inacceptables pour le SNUDI-FO.

Le SNUDI FO considère donc qu’une amélioration des taux d’encadrement dans certaines classes de REP + doit s’effectuer avec l’ouverture des postes budgétaires correspondants et la mise en œuvre de travaux lorsque les locaux ne permettent pas un accueil satisfaisant. Le SNUDI FO revendique l’ouverture des postes nécessaires et l’abondement de la liste complémentaire à hauteur des besoins.

C’est pourquoi nous vous demandons, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de revenir sur votre décision de fermer les postes de « plus de maîtres que de classes » ainsi que sur l’ouverture prononcée des classes de CP à 12 si les collègues des écoles concernés considèrent que ces ouvertures, compte-tenu de leurs locaux et leurs conditions de travail, entraîneraient une désorganisation de leur école.

Nous vous demandons, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de bien vouloir recevoir en urgence le SNUDI FO en audience sur cette question spécifique afin de trouver une issue positive et que la situation de chaque école concernée puisse être évoquée.

Veuillez recevoir, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, mes respectueuses salutations.

Christophe Lalande Secrétaire départemental du Snudi FO


Concernant les locaux, l’IA a abandonné l’idée de réquisitionner les salles de BCD, informatique, RASED, etc… ainsi que l’idée des cloisons de séparation. Il s’oriente maintenant vers l’idée que, s’il n’y a pas de local disponible, l’équipe des maîtres devra mettre en place un « dispositif », c’est-à-dire des échanges de service, des groupes de compétences, des co-interventions et des « polyvalences d’équipes ». Cela est contraire au principe statutaire « un maître-une classe », que nous défendons. On ne peut pas bafouer les droits statutaires des collègues comme cela !

Une amélioration des taux d’encadrement dans certaines classes des REP et des REP + doit s’effectuer avec l’ouverture des postes budgétaires correspondants. Le ministre veut mettre en place un allègement des effectifs de CP. Il le fait par le redéploiement des moyens. Il n’est pas possible fonctionner dans la précipitation et de ponctionner sur des moyens déjà insuffisants et supprimer les postes nécessaires ailleurs. La mise en œuvre de cette réforme nécessite la mise en œuvre de moyens financiers attribués. Les collègues qui ont postulé ou qui exercent depuis des années sur des postes de PDMQDC ont choisi ces postes pour de bonnes raisons, il n’est pas correct de fermer leur poste du jour au lendemain sans qu’ils puissent participer au premier mouvement.

Outre le problème des postes nécessaires, il y a aussi le problème des locaux qui n’a pas été pensé en amont. Travailler à 2 classes dans la même salle, cloison ou pas, ne sont pas des conditions de travail acceptables ; si on supprime la salle de BCD, d’informatique ou la salle des maîtres, ce sera toute l’école qui en pâtira. Implanter des structures mobiles dans la cour diminue d’autant la surface de celle-ci et ne constitue pas non plus des conditions correctes de travail. Des premiers retours concrets nous font part des nombreux problèmes constatés.

Contactez le SNUDI FO pour exposer la situation de votre école et préparer l’audience à l’IA. Le SNUDI FO prend également contact avec les autres organisations syndicales pour proposer une mobilisation en commun sur cette question.

Nous rappelons en outre que nous FO a voté contre les mesures du CTSD et CDEN qui, au-délà des postes PDMQDC, constituent une dégradation du taux d’encadrement et des conditions de travail dans l’ensemble de la Haute-Garonne que nous n’acceptons pas.

Voir le compte-rendu complet de la carte scolaire mai-juin 2017

cale




Documents Liés
Demande d’audience en urgence CP à 12 en REP + et PDMQDC
PDF - 351 ko
Réunions à venir

- RIS Actualités générales : Promotions, Hors Classe, entretiens carrière, évaluations CP/CE1, APC...

lundi 17 septembre à 17H à l’UD FO, 93 Bd de Suisse, 31200 Toulouse

- RIS actualités générales

mardi 2 octobre à 17h à l’école élémentaire Les 3 moulins Labarthe sur Lèze

jeudi 4 octobre à 17H à l’école élémentaire Lapierre, Tournefeuille

lundi 8 octobre à 17h à l’école primaire de Pointis de rivière

jeudi 11 octobre à partir de 16H30 à l’école élémentaire Marguerite Picart, Portet-Sur-Garonne

Word - 28 ko
Lettre type RIS IEN

Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE


93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers d’actualité
PDF - 1 Mo
Dossier 8 pages PPCR : des conséquences inacceptables pour les personnels !
PDF - 284.3 ko
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…

Syndicalisation 2018


SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo