Rechercher sur le Site

La campagne pour les 4 jours sur 36 semaines sur tout le territoire rencontre l’adhésion massive des enseignants !
Publié le 22 juin 2017 | snudi FO 31

LE MINISTRE DOIT EN TENIR COMPTE

Lors du CTM du 21 juin, le ministre BLANQUER va présenter au vote des fédérations syndicales pour avis, son projet de décret sur les rythmes scolaires. Il permettrait à chaque commune d’établir des horaires hebdomadaires locaux particuliers en modifiant le calendrier scolaire national à sa guise et en revenant en particulier sur les 36 semaines d’enseignement. Le ministre évoquant lui-même la possibilité d’aller jusqu’à 40 semaines.

FORCE OUVRIÈRE a déjà fait connaître son opposition à ce décret qui casse un peu plus le caractère national de l’école, du statut des personnels et du calendrier scolaire en accentuant le pouvoir de l’échelon local sur l’école et les enseignants.

Le SNUDI-FO souligne l’écho de la campagne qu’il a initiée :

- pour le retour sur tout le territoire national à la semaine de 4 jours d’enseignement sur la base de 24 heures hebdomadaires sur 36 semaines annuelles

- contre toute remise en cause du calendrier scolaire national fixant les congés et vacances scolaires

- pour la séparation du scolaire et du périscolaire, contre les ingérences municipales dans l’école, pour en finir avec les PEdT

Pour ne prendre que quelques exemples :

Val-de-Marne, Déjà plus de 2000 enseignants syndiqués au SNUDI-FO, au SNUipp FSU, à la CGT, au SE-UNSA et à SUD ou non syndiqués de plus 200 écoles sur les 600 du département ont pris position, soit un tier des enseignants. La campagne s’intensifie.

Haute-Loire, Un tiers des enseignants de plus de la moitié des écoles, syndiqués au SNUDI-FO, au SNUipp, au SE-UNSA ou non syndiqués adhèrent à ces revendications, et les prises de position continuent à affluer.

Paris, Plus de 68 motions d’écoles adoptées par plus de 600 enseignants syndiqués au SNUDI-FO, au SNUipp-FSU, à la CGT, au SE-UNSA et à SUD ou non syndiqués. Une audience est demandée au DASEN pour porter les revendications du retour des 4 jours. Rhône, plus de 1000 enseignants syndiqués au SNUDI-FO, au SNUipp FSU, à la CGT, au SE-UNSA et à SUD ou non syndiqués ont signé la pétition.

Seine-Saint-Denis, une cinquantaine de motions d’écoles adoptées à l’unanimité et dans l’unité des syndiqués SNUDI-FO, SNUipp-FSU et non syndiqués. D’autres sont en cours. Les motions sont transmises à la DSDEN, aux IEN mais également aux mairies.

Ain, plus de 200 enseignants ont signé la pétition en ligne.

Landes pétition commune SNUDI FO /CGT. Dans la Somme, 400 signatures sur la pétition.

Dans tous les départements, la campagne est lancée avec un succès qui s’affirme de jour en jour. Plusieurs discussions intersyndicales sont en cours dans les départements pour élaborer des communiqués communs notamment SNUDI-FO, SNUipp, CGT.

Lire la suite :

PDF - 622.9 ko
La campagne pour les 4 jours sur 36 semaines sur tout le territoire rencontre l’adhésion massive des enseignants !
cale




Documents Liés
La campagne pour les 4 jours sur 36 semaines sur tout le territoire rencontre l’adhésion massive des enseignants !
PDF - 622.9 ko
Réunions à venir

- RIS temps partiel

Jeudi 14 juin à 17H
UD FO 31, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse

- RIS Hors classe et PPCR

Jeudi 21 juin à 17H
UD FO 31, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse

Word - 28 ko
Lettre type RIS IEN

Inscrivez-vous aux STAGES d"une journée

- STAGES d’une journée (absences avec traitement)

Stage "Maternelle"

le lundi 18 juin 9H30 à l’UD FO, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse


Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE


93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers d’actualité
PDF - 1 Mo
Dossier 8 pages PPCR : des conséquences inacceptables pour les personnels !
PDF - 284.3 ko
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…

Syndicalisation 2018


SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo