Rechercher sur le Site

Compte rendu de la réunion d’information syndicale école maternelle à Toulouse le 26 09 2017
Publié le 6 octobre 2017 | snudi FO 31

Nous rappelons les revendications de 1 ATSEM par classe pour toute la durée du temps classe.

Les enseignants demandent que la réorganisation du service des ATSEM soit entièrement revue.

Le Snudi FO31 demande une nouvelle audience auprès de la mairie et de l’inspecteur d’académie.

Complétez l’enquête proposée.

Les enseignants notent que les classes sont de plus en plus chargées avec la politique des bassins (rappelons que le seuil d’ouverture pratiqué en Haute-Garonne est le plus élevé de France et il n’a pas même pas été respecté cette année-Plaisance-du-Touch, Tournefeuille,…).

Les enseignants ont fait un premier bilan des conséquences de la réorganisation du service des ATSEM dans leur école. Ils les jugent catastrophiques et dénoncent les conditions de travail de cette rentrée :

Contrairement à ce que prétend la mairie, le nombre total d’heures de présence des « ATSEM école » s’est considérablement réduit. En effet, la mairie indique que plusieurs ATSEM ne sont plus école mais CLAE sur certaines heures.

La prétention de retirer l’autorité fonctionnelle au directeur de l’école pour plusieurs ATSEM alors qu’elles sont présentes dans l’école sur le temps école est contraire au droit (Article R 412-127 du code des communes : Toute classe maternelle doit bénéficier des services d’un agent communal occupant l’emploi d’agent spécialisé des écoles maternelles et des classes enfantines. Cet agent est nommé par le maire après avis du directeur ou de la directrice.Son traitement est exclusivement à la charge de la commune.

Pendant son service dans les locaux scolaires, il est placé sous l’autorité du directeur ou de la directrice). Ainsi, les enseignants n’ont plus d’ATSEM disponible pour l’aide dans les classes, y compris pour les simples questions d’hygiène et de nettoyage. C’est inacceptable. Les enseignants réclament que la mairie respecte le droit de l’autorité fonctionnelle du directeur pour toutes les ATSEM présentes dans l’école sur le temps école. A défaut,les ATSEM que la mairie voudrait placer « hors autorité fonctionnelle »doivent être remplacées.

Les enseignantes constatent que le transfert de l’autorité hiérarchique des ATSEM au directeur de CLAE pose plus de problèmes qu’il n’en résout. C’est aussi un facteur de conflit d’intérêts entre personnels. Outre les enseignants et directeurs, beaucoup d’ATSEM s’en plaignent déjà.

La réunion hebdomadaire d’une heure sur temps scolaire est une contrainte supplémentaire car elle vide l’école de toutes les ATSEM pendant un temps scolaire.

Le ménage des classes n’est plus assuré quotidiennement et celui des toilettes une seule fois par jour et parfois à des heures d’utilisation par les enfants pendant le temps scolaire, les agents techniques de « bassin » devant assurer les remplacements. Ainsi, on retire à Pierre pour donner Paul.

La sécurité et les soins d’hygiène sont mis à mal.

Nombre d’agents techniques ne sont déjà pas remplacés.

Les ATSEM remplaçantes de bassin assurent des remplacements longs contrairement à ce qu’avait assuré la mairie au Snudi F031 en juin (compte-rendu) et sur des horaires « bassin » -10h à 17h- et non en fonction de l’ATSEM remplacée.

Les nouveaux horaires posent des problèmes de présence sur des temps importants :

Entrée des élèves, accueil de 8h20 à 8h30 et de 13h35 à 13h45, hygiène et santé des élèves, aide à la surveillance

Si les enseignants réaffirment la position légitime des ATSEM pour une pause repas et pour la possibilité de congés sur le temps école, il n’en demeure pas moins que ce dispositif doit être accompagné de moyens de remplacement spécifiques (ou alors revu) afin qu’il ne soit pas mis en place aux dépens du temps de présence en classe.

Concernant les enfants placés sous la responsabilité du CLAE : les collègues demandent une clarification des responsabilités sur les horaires d’ouverture école à 8h20 et 13h35. Sur son site, la mairie indique à propos du CLAE que : « Trois temps d’accueil sont proposés aux familles :

Temps du matin (avant la classe dès 7h30, pour une durée d’1 heure) ;

Temps du midi (pause méridienne - services restauration et CLAÉ - pour une durée de 2h15) ; »

Or, dans les faits, les enfants inscrits au CLAE sont remis aux enseignants dès 8h20 et 13h35.

Ont été abordés en plus de la question des ATSEM, la grève du 10 octobre, les salaires, l’évaluation des enseignants, le PPCR, le passage à 4 jours sur 36 semaines.

cale




Réunions à venir

- RIS Actualités générales : Promotions, Hors Classe, entretiens carrière, évaluations CP/CE1, APC...

lundi 17 septembre à 17H à l’UD FO, 93 Bd de Suisse, 31200 Toulouse

- RIS actualités générales

mardi 2 octobre à 17h à l’école élémentaire Les 3 moulins Labarthe sur Lèze

jeudi 4 octobre à 17H à l’école élémentaire Lapierre, Tournefeuille

lundi 8 octobre à 17h à l’école primaire de Pointis de rivière

jeudi 11 octobre à partir de 16H30 à l’école élémentaire Marguerite Picart, Portet-Sur-Garonne

Word - 28 ko
Lettre type RIS IEN

Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE


93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers d’actualité
PDF - 1 Mo
Dossier 8 pages PPCR : des conséquences inacceptables pour les personnels !
PDF - 284.3 ko
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…

Syndicalisation 2018


SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo