Rechercher sur le Site

Elections professionnelles des psychologues de l’Education nationale : votez FO !
Publié le 30 octobre 2017 | snudi FO 31

Chère et cher collègue,

Le matériel de vote vient d’être expédié vendredi 27 octobre par le rectorat.

307 collègues sont électeurs dans l’Académie de Toulouse.

Nous t’invitons à voter pour la FNEC-FP FO (2 votes). Nous n’avons pas présenté de « Hors classe » à la CAPA, mais tous les collègues (« Classe normale » ou « Hors classe ») peuvent voter FO et à la CAPN et à la CAPA. Leur voix sera comptabilisée FO pour les deux votes.

Pourquoi voter FO :

Précisons tout d’abord, pour couper court à la désinformation de plusieurs signataires du protocole, que le titre de psychologue était déjà reconnu, ce que FO a toujours demandé.

Concernant la création de ce nouveau statut, nous avons affirmé que ceux qui ont promu ce nouveau statut ont vendu du VENT. C’est effectivement le cas.

La lecture « en creux » des documents réalisés par ceux qui ont porté la promotion de cet accord avec le gouvernement le démontre. Ils assurent qu’ils ont maintenu l’existant, pas plus (les missions, les traitements).

Pour le premier degré :

De ce point de vue, on peut se demander quel est l’intérêt de la création de ce nouveau corps. Ils reconnaissent ainsi qu’ils n’ont rien obtenu de plus. La rédaction de leurs documents de propagande montre à l’inverse que la rupture avec les PE engage des modifications radicales à terme : missions, mutations, employeurs, temps de service et traitement déconnectés de celui des PE.

En revanche, Ils éludent les obligations réglementaires de service qui passent de 24 heures par semaine pendant 36 semaines à 1607 heures annuelles. Un service supplémentaire d’une semaine de travail (spécialité EDA) ou de trois semaines (spécialité EDO) sur l’année peut également être imposé par les Recteurs aux psyEN. Tout ceci est très clairement indiqué sur l’article dédié sur le site du Ministère (chapitre « Concernant le temps de travail des psychologues de l'Éducation nationale »).

Ils omettent de rappeler que la gestion et les affectations deviendront académiques.

Ils n’écrivent pas non plus qu’en signant ce protocole, ils ont aussi sacrifié le statut protecteur de PE qui structurait un lien réglementaire entre les psychologues, le Rased, les enseignants et assurait une meilleure défense des missions et les droits collectifs des psychologues. Il suffit pour s’en convaincre de voir comme les corps minoritaires de l’Education Nationale tels les assistants sociaux et les infirmiers sont malmenés (y compris par les hiérarchies intermédiaires telles que les « conseillers techniques» revendiqués par certains) et non revalorisés financièrement.

Pour le second degré :

Les signataires prétendent que les CIO seraient mieux défendus. Mais le BO annonce chaque jour des suppressions de CIO.

Les signataires prétendent que les fonctions des DCIO seraient préservées. Mais les directeurs de CIO ne passeraient pas forcément à la hors classe.

Il y aurait un seul corps. Mais les psychologues EDO perçoivent un régime indemnitaire près de 2,5 fois inférieur aux EDA.

Pour tous :

Quant à la prétendue revalorisation, c’est la mise en œuvre du PPCR que les syndicats majoritaires de la fonction publique  (FO, CGT, SUD représentant plus de 50% des fonctionnaires) n’ont pas signé.

En effet, il consacre le gel du point d’indice, organise l’avancement de carrière et le passage à la hors classe à la « tête du client », soumet l’avancement à l’entretien de carrière et à une évaluation arbitraire par items, divise la profession avec la création de 3 grades, allonge la durée de passage entre les échelons, divise le nombre de « promouvables » à la hors classe par 3 et ainsi le nombre de promus par trois ! Où est le prétendu passage à la hors classe pour tous dans ces conditions ? Pour finir, même les directeurs de CIO n’accéderont plus forcément à la hors classe.

 

Pour sa part, FO ne lâche pas la proie pour l’ombre et défend les collègues.

Ainsi il a été le promoteur à tous les niveaux du temps partiel dont le 80% qu’il a obtenu pour beaucoup de PE y compris les psychologues scolaires. Il les a accompagnés dans les entretiens individuels suite à des refus.

Il  est intervenu à plusieurs reprises auprès du Dasen pour le paiement d’heures supplémentaires. Il a engagé avec les collègues les recours au tribunal administratif pour exiger le paiement des heures.

Dans les CT, il a défendu les demandes d’affections sur des postes vacants face au Dasen qui les refusait sous le motif fallacieux que des secteurs moins attractifs n’étaient pas pourvu. FO a voté contre ce refus du Dasen.

En toutes occasions, il a défendu le maintien des CIO et s’est opposé à leur fermeture. Il a défendu bec et ongles le maintien des postes de psychologues EDO.

Il a rencontré l’IA, le rectorat contre les inclusions systématiques et forcées. Il a défendu les équipes mises à mal par la non-application des notifications de la MDPH. Il est intervenu pour imposer le respect des notifications de la MDPH face à l’administration

Alors pour assurer la défense de vos droits, pour les préserver, vous pourrez faire confiance à FO qui n’a ni vendu le statut, ni signé sa liquidation.

Pour la CAPA et la CAPN, votez FO.

cale




Réunions à venir

Inscrivez-vous aux STAGES de MARS 2018

- STAGES d’une journée (absences de droit avec traitement)

Stage "Défense du statut : PPCR, temps partiel, rythmes scolaires, Enseignement spécialisé"

le 11 mai 9H à l’UD FO, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse

Stage Direction "Dégradation des conditions de travail, territorialisation. STOP, la coupe est pleine !"

le 18 mai 9H30 à l’UD FO, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse

- RIS Actualités générales

Ecole élémentaire Caussades, SAINT-GAUDENS

lundi 9 avril 17H

Ecole élémentaire Marengo-Périole TOULOUSE

lundi 9 avril 17H15

Ecole élémentaire Aérogare BLAGNAC

vendredi 13 avril 11h30

Word - 28 ko
Lettre type RIS IEN

Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE


93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers d’actualité
PDF - 1 Mo
Dossier 8 pages PPCR : des conséquences inacceptables pour les personnels !
PDF - 284.3 ko
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…

Syndicalisation 2017


SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo