Rechercher sur le Site

300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !
Publié le 5 septembre 2019 | SNUDI-FO 31

Quelques jours avant la rentrée scolaire, le ministre Blanquer s’est répandu sur les ondes et les écrans en annonçant pour 2020 que les professeurs engrangeront 300 € bruts d’augmentation « en moyenne ».

Ce qui reviendrait à 25 € par mois, soit 17 € nets, toujours en moyenne. Le ministre a oublié d’expliquer qu’il s’agit en fait d’un effet retard du protocole PPCR du gouvernement Hollande, protocole dont la mise en oeuvre avait été suspendue pendant une année.

La pseudo-revalorisation PPCR repose sur deux leviers : l’augmentation du nombre de points attribués à certains échelons de la carrière d’une part, allant par exemple, de 0 pour les certifiés 2ème échelon classe normale (soit zéro euro), à 11 points supplémentaires pour les certifiés hors-classe au 4ème échelon (soit 52 € mensuels bruts supplémentaires). D’autre part, la création, en 2017, d’un nouveau grade, la classe exceptionnelle aboutit, pour une infime minorité de personnels à une augmentation de moins de 180 € bruts pour les mieux lotis.

Pour résumer : il n’y en aura pas pour tout le monde et tout était déjà prévu et budgété. C’est à ce même protocole PPCR – dont le ministre Blanquer popularise les miettes et que FO n’a pas signé – que les fonctionnaires doivent la pérennisation du blocage du point d’indice (bloqué depuis 10 ans). Les personnels de l’Éducation nationale lui doivent aussi la généralisation des « entretiens de carrière » instituant l’arbitraire dans les évolutions de carrière et les rémunérations.

Encore faudrait-il soustraire de ces annonces l’augmentation des retenues pour pension civile, abusivement appelées « cotisations » puisque les pensions des fonctionnaires sont inscrites au budget de l’État. Ces pseudo-cotisations sont en réalité un impôt qui n’a cessé d’augmenter. De 7,85 % en 2010, il est passé à 11,10 % en 2020 !

Ce qui explique que PPCR ou pas, certains verront leur salaire stagner voire baisser au 1er janvier 2020.

La FNEC FP-FO avec la fédération générale des fonctionnaires Force Ouvrière (FGF-FO) revendique 18 % d’augmentation de la valeur du point d’indice qui doit être immédiatement débloqué. C’est avec cette revendication que la FNEC FP-FO entrera dans les discussions annoncées par le gouvernement sur les rémunérations des enseignants. Pour FO, les personnels de l’Éducation nationale sont fonctionnaires d’État et ils doivent le rester.

Ce que le ministre ne vous dit pas :

400 euros par MOIS en moinsde pouvoir d’achat : c’est l’effet conjugué du gel du point d’indice et de l’inflation depuis 2000, pour un personnel de catégorie A !

cale




Documents Liés
300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !
PDF - 144.2 ko
Réunions à venir

RIS MURET EEPU Elida Hugon
Mardi 19 novembre, 16h30

RIS PLAISANCE DU TOUCH EPPU Rivière
Mardi 19 novembre, 17h

RIS BESSIERES EEPU Louise Michel
Mardi 19 novembre, 17h

RIS Permutations informatisées 2020
Mercredi 20 novembre, 14h
à l’UD FO, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse

RIS Ciadoux EPPU Ciadoux
lundi 25 novembre à 17h

RIS AESH
Mercredi 27 novembre, 14h
à l’UD FO, 93 bd de Suisse, 31200 Toulouse

RIS VILLEFRANCHE-DE-LAURAGAIS EPPU Ferry
Lundi 2 décembre, 16h45

RIS NAILLOUX EPPU Rostand
Mardi 3 décembre, 16h45

Lettre type RIS IEN

Inscription en ligne pour les stages

Les stages ont lieu à l’UD FO 31, 93 bd de Suisse, 31200 TOULOUSE


Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22


snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE

93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers d’actualité
4 pages PPCR novembre 2018
Dossier 8 pages PPCR avril 2018
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…

Syndicalisation 2018


SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo