Rechercher sur le Site

Non au projet de décret sur l’évaluation des enseignants : calculs chiffrés.
Publié le 25 novembre 2011 | snudi FO 31

Une baisse généralisée de nos salaires, l’obligation de travailler plus longtemps et la remise en cause de nos droits statutaires ! Tous les collègues seraient perdants.

Aujourd’hui, une carrière théorique au grand choix dure 18 ans, avec la nouvelle « évaluation » elle serait de 28 ans (à l’ancienneté), ou de 25 ans et 8 mois pour ceux qui obtiendraient toutes les réductions prévues par le projet de décret (ce qui n’arrivera jamais), en effet, à partir de 2015, les évaluations individuelles prévoient un avancement de 2 mois ou de 5 mois (maximum) par échelon sur proposition de l’IEN ou du chef d’établissement. Ce sont des centaines de millions d’euros que le gouvernement veut économiser sur nos carrières !

Le SNUDI-FO a calculé la perte de salaire totale nette pour les collègues PE qui passeraient à l’ancienneté comme prévu par le projet de décret alors que leur barème pourrait leur permettre de passer au choix ou au grand choix (calcul faits pour un salaire comprenant l’indemnité de résidence de 3%) :

Un collègue au bout de 14 ans de carrière perdrait 4 250 euros (différence entre l’ancienneté et le passage au choix), voire 14 325,24 euros (différence entre l’ancienneté et le grand choix) ! En fin de carrière, un collègue perdrait 22 900 euros (différence entre l’ancienneté et le choix), voire 58 420 euros (différence entre l’ancienneté et le grand choix). En résumé les personnels devraient travailler dix ans de plus pour accéder au 11ème échelon en perdant au passage des dizaines de milliers d’euros sur toute leur carrière !

Le passage à l’ancienneté, c’est bien une perte de salaire colossale pour tous et l’obligation de prolonger son activité pour pouvoir « bénéficier » du dernier échelon du corps des PE ! C’est donc la remise en cause du montant des pensions pour des dizaines de milliers de PE qui partiront sans aucune possibilité d’atteindre le 10ème et/ou le 11ème échelon ou se verront obliger de prolonger leur carrière de plusieurs années !

Exemple :

A partir de 2015, un collègue (ex instituteur) né en 1962 devenu PE par la liste d’aptitude et qui passera au 9ème échelon avec une note de 19/20 pouvait espérer accéder au 11ème échelon en 6 ans au grand choix à l’âge de 59 ans et partir à 60 ans (avec 6 mois dans le dernier échelon). Avec le décret sur l’évaluation des enseignants, il devrait passer au 11ème échelon au bout de 10ans ½ avec une perte de salaire nette de 15 700 euros ! Il aura le choix entre partir à 58/59 ans au 10ème éch (en 5 ans) avec une perte conséquente sur sa pension ou à 64/65 ans au 11ème éch (en 5 ans et demi) ! Il devra donc travailler 5 ou 6 ans de plus !

cale




Réunions à venir

- RIS Actualités générales : Promotions, Hors Classe, entretiens carrière, évaluations CP/CE1, APC...

lundi 17 septembre à 17H à l’UD FO, 93 Bd de Suisse, 31200 Toulouse

- RIS actualités générales

mardi 2 octobre à 17h à l’école élémentaire Les 3 moulins Labarthe sur Lèze

jeudi 4 octobre à 17H à l’école élémentaire Lapierre, Tournefeuille

lundi 8 octobre à 17h à l’école primaire de Pointis de rivière

jeudi 11 octobre à partir de 16H30 à l’école élémentaire Marguerite Picart, Portet-Sur-Garonne

Word - 28 ko
Lettre type RIS IEN

Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE


93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers d’actualité
PDF - 1 Mo
Dossier 8 pages PPCR : des conséquences inacceptables pour les personnels !
PDF - 284.3 ko
L’école inclusive de la loi de refondation et ses conséquences concrètes dans les écoles…

Syndicalisation 2018


SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo