Rechercher sur le Site

AESH : toutes les raisons de poursuivre et amplifier la mobilisation
Publié le 3 octobre 2021 | SNUDI-FO 31

Les mobilisations des AESH, ainsi que les interventions des organisations syndicales, ont contraint le ministère à ouvrir les discussions sur les salaires des AESH et à concéder une avancée en instaurant une grille de rémunération à avancement automatique. C’est un élément qui doit permettre de supprimer les inégalités de traitement selon les académies. Mais elle ne répond pas aux revendications immédiates d’une réelle revalorisation salariale, de création d’un corps de fonctionnaires et d’amélioration des conditions de travail, notamment avec l’abandon des PIAL, le recours généralisé aux notifications mutualisées. Ces revendications restent pleinement d’actualité.

Les indices de la nouvelle grille et le rythme d’avancement ne permettront pas de résorber la faiblesse des salaires des AESH. Le choix de l’indice majoré plancher 335, quasiment au niveau du SMIC, est en deçà des annonces de la ministre de la transformation et de la Fonction publiques qui cite l’indice 337 a minima pour les fonctionnaires de catégorie C.

La progression de 10 points d’indice tous les trois ans est largement insuffisante et sera rattrapée par l’inflation. C’est inacceptable.

Si l’action syndicale a permis que toutes les années d’AESH ou d’AED-AVS soient prises en compte lors du classement dans la nouvelle grille, ce n’est pas le cas des années sous contrat aidé (CUI CAE – PEC).

Les discussions sur le temps de travail des AESH vont être ré-ouvertes fin septembre. Les premières pistes avancées par le ministère pour faciliter l’accès à des emplois à temps complet ne sont toujours pas acceptables. La multiplication des contrats auprès de plusieurs employeurs, en dehors du temps scolaire ne répond aucunement aux attentes des AESH ni aux missions pour lesquelles ils.elles se sont engagé.e.s. Ce projet est contraire à l’exigence de pleine reconnaissance du métier d’AESH dans les écoles et établissements scolaires.

Lire la suite :

AESH : toutes les raisons de poursuivre et amplifier la mobilisation
cale




Documents Liés
AESH : toutes les raisons de poursuivre et amplifier la mobilisation
PDF - 117 ko
Réunions d’Informations Syndicales et stages

Inscrivez-vous aux RIS et stages du SNUDI-FO 31

Mercredi 17 novembre EM Buffebiau à Castelginest le matin
Mardi 23 novembre EM Camille Claudel à Toulouse à 16h30
Jeudi 25 novembre EM Jean Moulin à Lévignac à 12h15
Jeudi 2 décembre à 16h30, EPPU Jean Moulin à Blagnac à 16h30

Document RIS :

Lettre type IEN RIS

Documents stages :

Lettre type stage
Formulaire de demande d’absence 2020

RIS : Tous les collègues, sans aucune exception, peuvent assister à ces réunions.
Ces RIS sont déductibles des 108 heures annualisées (animations pédagogiques en présence ou à distance, même celles “obligatoires”, heures de réunions…) sauf APC, à raison de 3 RIS de 3h par année scolaire, soit 9h de RIS.
Aucune autorisation n’est requise mais il faut informer l’IEN de sa participation 48H avant.


Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE

93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers
Dossier PPCR septembre 2021
Dossier 4 pages Grenelle (décembre 2020)
4 pages inclusion novembre 2020
Dossier direction spécial Proposition de loi créant la fonction de directeur d’école

SPIP 4.0.0 habillé par le Snudi Fo