Rechercher sur le Site

Compte rendu du GT Remplacement sur la Haute Garonne du 24 septembre 2021
Publié le 6 octobre 2021 | SNUDI-FO 31
Compte rendu du GT Remplacement sur la Haute Garonne du 24 septembre 2021

L’Inspecteur d’Académie, IA-DASEN, a souhaité réunir les représentants du personnel enseignant du premier degré, une partie des membres de la DPE, des IEN ainsi que le tout récent Référent directeur et une secrétaire de circonscription afin de recueillir des idées, des solutions pour améliorer la situation du remplacement sur notre département. A noter qu’il a annoncé lors du CDEN que ce serait sa priorité cette année.

 

Les Organisations Syndicales n’ont pas oublié de lui rappeler l’effarement des collègues face à la désorganisation de ce début d’année et de son lien plus qu’étroit avec le remplacement.

Le bilan annoncé par l’administration montre que plus de 50 % des TR sont « bloqués à l’année », ce qui n’a pas de sens.

 

Le SNUDI-FO a insisté tout au long de cette matinée sur l’obligation d’augmenter le nombre de remplaçant, seule solution garante d’amélioration, et donc de réclamer une dotation ministérielle en conséquence. La gestion actuelle, chaotique, dans l’urgence, sans tenir compte des postes obtenus, des situations des collègues est inacceptable tant elle est inhumaine et inefficace !

A ce sujet et dans l’urgence, nous avons argumenté sur l’intérêt de faire appel dès aujourd’hui à la Liste Complémentaire (comme c’était le cas il y a quelques années sur le 31 et comme c’est le cas aujourd’hui sur d’autres académies). Liste que nous souhaitons voir ré-abondée ! Le recours aux contractuels n’est pas acceptable en général et encore moins en tant que remplaçant (pas d’ISSR, ni de frais de déplacement possible pour eux !). 20 contractuels remplaçants sont déjà prévus sur Toulouse.

 

Le SNUDI-FO a demandé le retour à la distinction ZIL/BD. Cette fusion ZIL/BD de 2017, annoncée comme LA solution aux problèmes récurrents du remplacement n’a pas porté ses fruits et comme nous l’avions annoncé, a même dégradé les conditions de travail des collègues et l’efficacité du remplacement.

 

Le nouveau mode de Mouvement intra-départemental a lui aussi joué son rôle dans la dégradation des remplacements.  Le fait qu’il n’y ait plus qu’un seul mouvement est problématique : certains soucis pouvaient se régler avec la phase d’ajustement dès juin et par conséquent ne pas bloquer inutilement des TR. Nous avons aussi plaidé pour que les postes ZIL REP+ apparaissent au mouvement.

 

Concernant la Formation Continue, là-aussi l’administration reconnaît un dysfonctionnement dû au manque de TR, les BDFC faisant office de TR. On nous répond que la formation continue devrait reprendre rapidement mais pas totalement, une priorité donnée pour celles des nouveaux directeurs et les constellations. Aberrant !

 

Le SNUDI-FO 31 en a profité pour évoquer les problèmes d’ISSR notamment liés au logiciel ARIA. M. Albérici (IEN-A) a minimisé les impacts en mettant en avant la diminution des problèmes. La DPE en a profité pour nous annoncer que la paie des ISSR prévus en septembre serait reportée en octobre. Nous continuons à porter les dossiers afin que ces soucis inacceptables soient réglés.

 

Nouveauté : la gestion des remplaçants toulousains se fait par circonscription par les secrétaires. C’était déjà le cas en 2011, et cela a été supprimé contre notre avis. Le SNUDI-FO se félicite qu’il y ait marche arrière à ce niveau-là.

La secrétaire de circonscription présente a souhaité avoir un « outil » informatique permettant de mieux savoir si les autres circonscriptions avaient à « un instant T » des remplaçants disponibles. En réponse, l’UNSA émet l’idée de faire appel à une gestion externe (!) du remplacement comme cela est testé dans le 46 et le 80 (Système Andjaro) alors même que l’IA n’en avait pas parlé ! Les retours des départements concernés montrent que cette privatisation ne règle ni les problèmes « humains », ni le manque numérique. Nous estimons que c’est à la fois dangereux et inefficace pour notre école.

 

De même, l’administration ainsi que d’autres représentants syndicaux mettaient en avant le problème de répartition des TR sur le département. Pour le SNUDI-FO, si certaines circonscriptions ne sont pas en grande difficulté dès le début d’année : tant mieux ! Cela devrait être la normalité ! Nous avons aussi rappelé que les circonscriptions hors agglomération toulousaine avaient d’autres problématiques comme des petites écoles qui nécessitent l’arrivée rapide et incontournable d’un remplaçant (encore plus difficile de répartir, COVID ou pas, sur les petites écoles). De même la particularité géographique du département ne permet pas une mobilité totale de tous les remplaçants. Par exemple, il est compliqué (et souvent inefficace et coûteux) de demander à certains TR de se rendre dans l’agglomération toulousaine tant les distances et les problèmes de circulation sont importants !

 

Le SNUDI FO a aussi fait remonter que certaines situations pourraient être plus simples si l’administration consultait en amont les remplaçants. De même un appel aux volontariats dans des cas particuliers serait souhaitable pour le respect des personnels et leur efficacité.

 

 

L’Inspecteur d’Académie n’a pas souhaité donner de réponse à nos revendications en indiquant que le but pour lui était de réunir toutes les propositions pour trouver des solutions. Il a ainsi listé ce qu’il avait entendu pour améliorer le remplacement :

-        Moyens supplémentaires

-        Quelles priorités pour la carte scolaire ?

-        Rééquilibrer les moyens

-        Harmoniser travail des circonscriptions sur le remplacement

-        Rester au niveau circonscription plutôt que départemental

-        Trouver un outil commun maintenant l’aspect humain

-        Fin fusion ZIL/BD et l’organiser au quotidien

-        Officialiser ZIL REP+ au mouvement

-        Critères de remplacement clairs

-        Situations personnelles

-        Prise en compte des aspirations et obligations des TR

-        S’interroger sur le mouvement et ses conséquences

-        Vigilant sur le P/E en début d’année (LC ?)

-        Points sur les ISSR

-        Privilégier le volontariat, interroger les TR en juin

Un autre groupe de travail aura lieu en novembre.

cale




Documents Liés
Compte rendu du GT Remplacement sur la Haute Garonne du 24 septembre 2021
PDF - 111.6 ko
Réunions d’Informations Syndicales et stages

Inscrivez-vous aux RIS et stages du SNUDI-FO 31

Mercredi 17 novembre EM Buffebiau à Castelginest le matin
Mardi 23 novembre EM Camille Claudel à Toulouse à 16h30
Jeudi 25 novembre EM Jean Moulin à Lévignac à 12h15
Jeudi 2 décembre à 16h30, EPPU Jean Moulin à Blagnac à 16h30

Document RIS :

Lettre type IEN RIS

Documents stages :

Lettre type stage
Formulaire de demande d’absence 2020

RIS : Tous les collègues, sans aucune exception, peuvent assister à ces réunions.
Ces RIS sont déductibles des 108 heures annualisées (animations pédagogiques en présence ou à distance, même celles “obligatoires”, heures de réunions…) sauf APC, à raison de 3 RIS de 3h par année scolaire, soit 9h de RIS.
Aucune autorisation n’est requise mais il faut informer l’IEN de sa participation 48H avant.


Contactez-nous


Téléphone 05 61 47 89 55
Fax 09 59 86 78 22

snudi.fo31@gmail.com

SNUDI Force Ouvrière 31
HAUTE GARONNE

93 BOULEVARD DE SUISSE
31200 TOULOUSE


Dossiers
Dossier PPCR septembre 2021
Dossier 4 pages Grenelle (décembre 2020)
4 pages inclusion novembre 2020
Dossier direction spécial Proposition de loi créant la fonction de directeur d’école

SPIP 4.0.0 habillé par le Snudi Fo